L’épilation définitive effectuée avec le laser ou avec la lumière pulsée permettent d’obtenir des résultats similaires, c’est à dire la destruction des structures responsables de la fabrication de la pousse du poil que l’on appelle follicule pileux.

Les poils ne poussant pas tous en même temps, il faut effectuer plusieurs séances. Nous devons traiter les poils sur un laps de temps de 18 mois, soit le cycle total pilaire. Que ce soit avec le laser ou la lumière pulsée, il faudra en moyenne 6 à 9 séances pour traiter une zone et obtenir une épilation définitive.

Lumière pulsée ou laser, nous vous proposons une consultation et un devis gratuit sur simple rendez-vous.

Le principe de l’épilation définitive

La tête de la machine émet un faisceau de lumière. Celui-ci va atteindre le bulbe du poil après avoir traverser l’épiderme (Le Bulbe du poil permet la repousse du poil).

L’énergie du faisceau lumineux est absorbée par la mélanine du poil, elle est ensuite transformée en chaleur et transmise au bulbe du poil. Cette montée en température va permettre la destruction de ce bulbe responsable de la fabrication du poil et de sa repousse.

A la différence d’un laser dont la lumière est monochromatique (une seule longueur d’onde), faisceau focalisé et cohérent, la lumière pulsée est une lumière polychromatique (lumière naturelle) comportant plusieurs longueurs d’ondes, à faisceau focalisé et non cohérent.

La lumière pulsée va couvrir un très large spectre lumineux. En fonction de ces longueurs d’onde (couleur émise), la lumière absorbée par la peau va générer des effets très spécifiques. L’un de ces effets est l’effet thermique (toute lumière est source de chaleur). C’est celui que l’on recherche pour l’épilation définitive.

L’énergie lumineuse va être absorbée par des cibles chromophores ; ces cibles sont la mélanine contenue dans le poil, l’oxyhémoglobine dans les vaisseaux et l’eau des couches superficielles de la peau. Chaque plage de longueur d’onde de la lumière va induire un effet spécifique sur ces cibles.

Pour le poil, en fonction de l’énergie délivrée, après filtration des longueurs d’onde, l’action va être une photo-thermolyse sélective, c’est à dire une destruction par effet thermique du poil, dans toute sa structure externe (celle que l’on voit) et interne (celle que l’on ne voit pas : bulbe et bulge).

Photo = lumière ; Thermo = chaleur ; Lyse = destruction ; Sélective = orientée sur une cible précise.

Que ce soit avec le laser ou la lumière pulsée, nous obtiendrons le même résultat : le poil sera détruit. Les séances d’épilation définitive au laser seront plus longues du fait d’un faisceau plus sélectif.

Le follicule pileux

Le laser ou la lumière pulsée émettent un faisceau absorbé par le pigment brun (Mélanine) de la tige du poil et de sa racine.

Le cycle pilaire

Il existe trois phases dans la vie d’un poil : la phase de croissance (Phase anagène), la phase de repos (Phase catagène), la phase de régression, puis de chute (Phase télogène).

La phase anagène est une phase germinative pendant laquelle le poil se charge en mélanocytes (cellules pigmentées) qui vont absorber le faisceau. Elle dure de un à 3 mois pour les poils.

La phase catagène est une phase de repos courte durant laquelle le poil commence son involution. Le bulbe remonte vers la surface de la peau, il sera expulsé.

La phase télogène est une phase de régression durant laquelle le poil tombe et un nouveau poil se développe. C’est une phase qui dure de 3 mois à 6 mois.

Le poil n’est relié au bulbe que pendant la phase de croissance. Ainsi on ne pourra traiter les poils que lorsqu’ils sont en phase de croissance.

Le faisceau de lumière utilise la mélanine, substance qui gaine le poil et lui donne sa couleur, pour capter et emmagasiner la chaleur émise par la lumière. Ainsi la chaleur se sert du poil, lorsqu’il est en phase de croissance comme d’un conducteur, pour atteindre le bulbe et le coaguler par la chaleur.

Sur quel type de peau ?

Attention les peaux bronzées présentent des risques élevés de brûlure. Il est interdit de s’exposer au soleil. Il ne faut pas appliquer d’autobronzant durant toute la durée du traitement.

L’épilation définitive sera pratiquée différemment selon le phototype et la couleur des poils :

> Phototypes 1 à 4 et peau non bronzée

> Phototypes 4 à 6 et peau bronzée

Combien de séances ?

Le poil n’étant vulnérable qu’en phase de croissance, il faudra plusieurs séances pour traiter complètement une surface.

Il va falloir répéter l’opération régulièrement car tous les poils ne poussent pas en même temps : ils poussent successivement. Ainsi, une fois que les poils en phase de croissance auront été traités, il faudra attendre qu’une nouvelle génération de poils en phase anagène apparaisse pour les traiter à leur tour et ainsi de suite pour la totalité de la densité pileuse.

Il faut savoir que toutes les générations de poils poussent dans un laps de temps bien déterminé. c’est le cycle total pilaire : il dure environ 18 mois.

Ainsi par expérience et logique théorique, nous recommandons 6 à 9 séances de traitement d’épilation définitive, espacées de 6 à 8 semaines pour obtenir un résultat certain.

Les résultats

Il faudra 6 à 9 séances pour une épilation définitive pour 90% de la population française en moyenne.

Pour les peaux foncées (phototype 4) et pour les poils blonds nous recommandons 8 à 9 séances minimum pour obtenir une épilation définitive.

L’épilation sera définitive pour les poils qui sont traités. De nouveaux follicules pileux peuvent se créer car le rythme hormonal est aléatoire et est propre à chacun ; ce qui entrainer de nouvelles pousses de poil qui peuvent apparaitre au bout de quelques mois ou jamais. Par expérience, une ou deux séances permettront de solutionner le problème.