L’épilation du maillot arrive jusque là en troisième place des zones épilées. Elle est pratiquée par plus de 50% des femmes. Le ticket de métro trouve toujours ses adeptes mais cède du terrain devant la montée impressionnante de la demande du maillot intégral. Les raisons évoquées pour expliquer ce succès sont diverses : esthétiques, hygiéniques, pratiques, érotiques…

L’épilation définitive du maillot se pratique aussi bien chez l’homme que chez la femme. Chez l’homme, elle se déroule dans un cadre déontologique très précis… 6 à 9 séances sont nécessaire pour obtenir une épilation définitive du maillot.

Nous vous proposons une première consultation et un devis gratuit sur simple rendez-vous.

Les différentes formes de maillot

L’épilation du maillot est une épilation des plus courantes. L’épilation du maillot suit les tendances de la mode. Il existe différentes formes d’épilation définitive du maillot :

– Le Maillot simple dit classique : il suit le tracé de la culotte standard, retire seulement les poils qui dépassent sur le haut des cuisses, le pli de l’aine.

– Le maillot échancré dit semi-intégral ou encore américain : il conserve un petit triangle au niveau du pubis, pointe vers le bas, les grandes lèvres et l’espace inter fessiers sont épilés.

– le maillot brésilien : le string, très échancré qui ne conserve qu’une mince bande de poils autour des lèvres et inclut l’épilation du sillon inter fessier.

– Le maillot intégral : il laisse le sexe complètement net. Tous les poils du pubis, les lèvres et l’anus sont épilés intégralement.

– Le ticket de métro : il donne aux poils la forme d’une bande étroite et rectangulaire.

– Le bikini : il est plus échancré que le maillot classique, sur le tracé du tanga.

– Le fantaisie : il donne aux poils la forme d’un cœur ou d’une étoile…

L’épilation définitive devient incontournable afin de traiter les poils sous peau.

L’épilation du maillot est-elle douloureuse ?

La zone du maillot est une zone très sensible en fonction du seuil de sensibilité à la douleur propre à chacun d’entre nous. La praticienne possède plusieurs possibilités pour diminuer  la sensibilité de la zone au moment de l’épilation définitive :

– Le réglage couleur du phototype afin que la peau absorbe moins de lumière

– Le réglage épaisseur des poils afin qu’une moins grande

– L’anesthésie de la zone avec une crème anesthésiante telle qu’Emla. Le client applique la crème 1h à 2h heures avant la séance d’épilation définitive par lumière pulsée pour anesthésier la zone. La douleur sera absente. Nous pourrons travailler dans des conditions optimales afin de vous garantir un résultat.